Généalogie des Bourbons et des Bourbon Montpensier

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

 

Le procès devant le Parlement de Paris entre le Connétable de Bourbon et Louise de Savoie, pour l’héritage du plus grand domaine d’Europe,  passionna toute la France et l’Europe en 1522-1523. Il  fut la cause directe et indirecte de bien des bouleversements. Pour qui veut comprendre quel enchaînement de circonstances a conduit à ce procès, la connaissance des liens familiaux entre les protagonistes est un apprentissage indispensable. Voici présentés dans un tableau, la chronologie des personnages du plus ancien aux plus récents, qui permet de comprendre comment la maison de Bourbon, est passée en deux siècles du contrôle d’une seigneurie à un énorme domaine comportant plusieurs duchés, comtés, vicomtés et principauté tous contigus. Le drame se noue quand la continuité de ce ce grand ensemble dépend seulement de la naissance d’un héritier mâle.

L’intérêt de ces généalogies est également de comprendre les liens unissant les grandes familles entre elles et avec la royauté, conduisant à de dangereux cousinages, avec pour résultat, une mortalité infantile plus importante dans les tiges exposées.

Pour compléter le tableau offert, les épouses ou les époux, ont été présentés à côté de leurs conjoints successifs. Faute de place, il n’a pas été possible de présenter la séquence des Bourbon Vendôme, tige cadette des Ducs de Bourbon, dont sont originaires nos rois de France depuis Henri IV, qui figurent  dans un autre article. Le terme de “Généalogie” est inexact. J’ai essayé de présenter les liens de parenté entre certains personnages et avec ceux qui les ont précédé. Ainsi, on pourra s’étonner de retrouver dans cette généalogie, le duc de Savoie: en réalité, il n’est présent qu’en sa qualité d’époux d’une Bourbon. Louise de Savoie n’est certes pas une Bourbon, mais pour la compréhension du drame qui va se nouer, il est important de savoir qu’elle était la petite fille de Charles 1er de Bourbon, comme sa cousine Suzanne de Bourbon, la duchesse en titre. Le Connétable de Bourbon était donc son cousin germain par alliance. De même, il peut être intéressant de comprendre la proximité des lignages par les femmes entre les ducs de Bourgogne, des Valois , dont Charles Quint est l’arrière petit-fils et les ducs  de Bourbon. 

Afin de permettre au lecteur de retrouver les images illustrant cette présentation, j’ai essayé d’identifier la source de ces images en consultant les sites remarquables de la Réunion des Musées Nationaux, de GALLICA-BNF ou la base Joconde pour ce qui est des sites français. Si une référence est incomplète ou fausse, je vous prie, cher lecteur, de bien vouloir me l’indiquer afin de me permettre de corriger cet article.

Je vous souhaite une bonne visite.

I GENEALOGIE DES BOURBONS

GénéalogieBourbon

Généalogie des Bourbon 

 

 

II GENEALOGIE DES BOURBON – MONTPENSIER

Généalogie Montpensier

Généalogie des Montpensier

 

 

 

_________________________________________________________

Ci dessous figurent en notes de bas de page les références des tableaux présentés en vignettes.

1) Louis IX ou Saint Louis Image de gauche Domenico Theotocopoulos, dit EL GRECO Candie (Grèce), 1541 – Tolède, 1614 Saint Louis, roi de France, et un page H. : 1,20 m. ; L. : 0,96 m. Photo © 2007 Musée du Louvre / Angèle Dequier Acquis en 1903 Département des Peintures RF 1507. Image de droite: Recueil des rois de France de Jean Du Tillet. Bibliothèque Nationale de France.

Marguerite de Provence Anonyme Pas de référence trouvée

2) Robert de Clermont et Béatrice de Bourgogne Source Gallica – BNF.

Par son mariage en 1272 avec Béatrice de Bourgogne, héritière de la Seigneurie de Bourbon, Robert devint Sire de Bourbon en 1282 (Voir Article Wikipedia). Il est apanagé Comte de Clermont en Beauvaisis (à 75 km au nord de Paris) par Louis IX.

3) Louis 1er de Bourbon  et Marie d’Avesnes Manuscrit Gallica BNF.  

Louis 1er de Bourbon, un des plus fidèles soutiens de la royauté devient Grand Chambrier de France (chef de la Chambre du roi) en 1312,  Comte de la Marche en 1322 et en 1327  la Seigneurie de Bourbon est érigée en Duché.

4) Pierre 1er de Bourbon Manuscrit BNF.

Isabelle de Valois “Manuscrit des Homages de Clermont” Gallica – BNF Collection Gaignières.

5) Louis II de Bourbon et Anne d’Auvergne, “Manuscrit des Homages de Clermont” – Gallica – BNF Collection Gaignières.

Le roi Charles VI lui octroie la Principauté de Dombes (capitale Trévoux) et le Beaujolais.

Carte des Acquisitions de Louis II de Bourbon

Carte des Acquisitions de Louis II de Bourbon

ProvincesAuvergneForez

Provinces d’Auvergne et du Forez appartenant aux Bourbon

Cartes créées avec Euratlas Periodis Expert © Euratlas-Nüssli 2010, tous droits réservés

 Comme le montre la première carte, en sa qualité de Prince de Dombes, le Duc de Bourbon relevait du Saint Empire Romain Germanique comme la Savoie voisine. Le riche mariage de Jean 1er de Bourbon avec Marie de Berry, organisé par Louis II de Bourbon lui permet (deuxième carte) de connecter d’immenses domaines au centre de la France représentant l’équivalent de six de nos départements actuels. En ce sens Louis II est celui des Ducs de Bourbon qui a le plus fait pour l’élévation de cette maison. En contrepartie du contrat de mariage, le duc a du accepter de la Couronne que le duché de Bourbon, un bien particulier de la famille soit considéré comme un apanage. Cette clause allait mettre le feu aux poudres 100 ans plus tard lorsque le dernier duc se trouva dans l’incapacité d’engendrer un héritier mâle. Mais ceci est une autre histoire.

6) Charles 1er de Bourbon et Agnès de Bourgogne    Anonyme. Pas de référence trouvée.

7) Louis 1er Comte de Montpensier Anonyme. Pas de référence trouvée.

8) Philippe de Bresse  Anonyme. Pas de référence trouvée

9) Pierre II de Bourbon, ci dessous, présenté par Saint Pierre – huile sur bois (0,73mx0,65m) de Jean Hey dit Le Maître de Moulins (actif vers 1480-1500) – Musée du Louvre Cote cliché 11-518839 INV 9071.

PierredeBeaujeuJanHey

Pierre de Beaujeu Jean Hey

 

 Anne de Beaujeu Détail du triptyque de la Cathédrale de Moulins par Jean Hey dit Le Maître de Moulins (actif vers 1480-1500).

A l’occasion de son mariage avec Pierre de Beaujeu, cadet de la maison de Bourbon, mais titulaire d’une riche seigneurie, Anne de France, la fille du roi Louis XI, est apanagée du comté de Gien. Louis XI avait tenu à inscrire une clause dans le contrat, selon laquelle, si le mariage ne produisait pas d’enfants mâles, tous les biens de Pierre de Beaujeu devraient revenir à la Couronne. Pierre de Beaujeu étant l’un des plus fidèles serviteurs de Louis XI, ce dernier le récompense en lui attribuant les biens confisqués à Jacques III d’Armagnac et comprenant, le comté de la Marche, qui revient ainsi dans le patrimoine Bourbon, le comté de Montaigut-en-Combraille et les vicomtés de Carlat et de Murat.  Lorsque son frère le duc Jean II de Bourbon, Connétable de France, meurt, en 1488, son frère puîné, archevêque de Lyon hérite. Anne de Beaujeu le désintéresse contre une forte indemnité pour permettre à Pierre de Beaujeu de devenir Duc de Bourbon, réussissant à étendre encore les domaines de Bourbon en réunissant tous les patrimoines. L’archevêque de Lyon, n’aura pas le temps de profiter de son indemnité, car il décède six mois après son frère aîné.

10) Isabelle de Bourbon et Charles Le Téméraire Duc de Bourgogne Huile sur bois Ecole flamande du 15ème siècle – Musee voor schone Kunsten – Gand Belgique Photo Giraudon.

11) Gilbert de Montpensier Anonyme Pas de référence trouvée et Claire de Gonzague Médaille. Anonyme. Pas de référence trouvée.

12) Louise de Savoie Anonyme. Pas de référence trouvée. Galerie des portraits du Château de Beauregard ?

 Charles d’Angoulême Portrait posthume. Pas de référence trouvée.

13) Suzanne de Bourbon Détail du triptyque de la Cathédrale de Moulins par Jean Hey dit Le Maître de Moulins (actif vers 1480-1500).

Charles III Connétable de Bourbon Anonyme. Dessin pastel. Ecole française. H 0,26 L 0,19 Source RMN (Musée du Louvre) (C) RMN-Grand-Palais Musée du Louvre. Inventaire INV33505-recto – cote cliché 08-546237 du 17/11/2008.

En épousant Suzanne de Bourbon, Charles III de Bourbon, Dauphin d’Auvergne et Comte de Montpensier, apporte au domaine de Bourbon ses ultimes extensions.

14) Marguerite d’Angoulême Tableau de Jean Clouet Walker Art Gallery à Liverpool.

 15) Henri II d’Albret Roi de Navarre  Email peint (0,181×0,140) de Léonard Limosin (circa 1505-1575) – INVOA1585 –  cliché 07-512484 – Musée Condé à Chantilly.

16) Antoine II, Duc de Lorraine et de Bar, épouse la dame de Mercoeur, soeur du connétable. Le tableau, daté de 1543 est de Hans Holbein le jeune (1497-1543). Dimensions: 0,524×0,378 Inventaire n°586D. Berlin Gemäldegalerie.

17) Jeanne d’Albret, (1528-1572) fille de Marguerite d’Angoulême et nièce de François Premier. Tableau de François Clouet (1515-1572) vers 1570. Dimensions 0,32×0,23 – Inventaire n°PE254 – Cote cliché 06-510667 – Chantilly  Musée Condé.

Antoine de Bourbon, Duc de Vendôme par Léonard Limosin (vers 1505-1575) Email peint Dimensions 0,19×0,14. Inventaire OA1583. Cote cliché: 07-512482. Chantilly Musée Condé.

18) Henri IV Estampe d’après Frans II POURBUS, DELPECH F (dessinateur, ?) ; RUOTTE Louis Charles Fils (graveur) ;  ; BASSET André (imprimeur, éditeur) ; BASSET le Jeune (dit), création 4e quart 18e siècle ; 1er quart 19e siècle H 0,57 L 0,445 © Pau, musée national du château, © Direction des musées de France, 2007 Crédit photo © René-Gabriel Ojéda, © Réunion des musées nationaux.

 

 

 

 

 

More from my site

Rétroliens

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *