Généalogie des Orléans Angouleme

 

 

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

L’ancêtre commun des Orléans Angoulême est Louis d’Orléans (1372-1407) frère du roi Charles VI, qui avait épousé Valentine Visconti, fille du duc de Milan. Les épisodes de folie du roi placèrent le royaume sous l’administration d’un Conseil de régence dont les deux membres les plus influents étaient Louis d’Orléans et l’oncle du roi, Philippe le Hardi, Duc de Bourgogne. A la mort de ce dernier en 1404, son fils Jean sans peur devient duc de Bourgogne. Moins charismatique que son père, Jean Sans Peur voit rapidement son influence décliner au profit de celle de Louis d’Orléans.

GénéalogieOrléansAngouleme

Généalogie des Orléans Angoulême

 

 

Ce dernier puise sans compter dans les finances royales pour financer des acquisitions territoriales permettant de contrer la politique constante des Etats de Bourgogne visant à établir une continuité territoriale entre les provinces disparates qu’une vaste et avisée politique matrimoniale, leur avait fait conquérir sans violence. La politique suivie par Louis d’Orléans se révèle rapidement hostile aux intérêts du duché de Bourgogne. Jean Sans Peur fait assassiner son rival à Paris en 1407 alors qu’il repartait de l’hôtel Barbette où résidait la reine Isabeau de Bavière.

Lors du mariage de Charles d’Orléans, nouveau duc d’Orléans avec Bonne d’Armagnac, trois ans plus tard, une ligue se forme autour des Orléans, conduite par Bernard VII d’Armagnac, son beau père. Une guerre civile sanglante en résultera, la guerre des Armagnacs et des Bourguignons, qui ne s’achève qu’en 1435. Le lecteur qui s’étonnera du nom donné à ce parti des Armagnacs doit prendre conscience que Gaston d’Orléans, fait prisonnier à la bataille d’Azincourt en 1415, resta prisonnier jusqu’en 1440 à Londres. Les factions d’Ecorcheurs qui s’affrontèrent, le firent au nom de son beau-père, Bernard d’Armagnac, Connétable de France de 1415 à 1418.

Le mariage entre Louis d’Orléans et Valentine Visconti fut la source des revendications du duché de Milan  par Louis XII et François 1er. En effet, le duc de Milan, Jean Galéas Visconti, dans son testament, avait décrété qu’en cas de non postérité de ses fils, Valentine sa fille, hériterait des droits sur le duché.

Parmi les dix enfants de Louis d’Orléans, deux fils furent à l’origine des deux branches des Orléans et des Angoulême. Gaston d’Orléans d’une part, dont le fils Louis, régna sous le nom de Louis XII et Jean d’Orléans son frère, Comte d’Angoulême, dont le petit fils régna sous le nom de François 1er.

L’arbre des relations familiales ci-dessus montre que Louis XII était le petit-fils de Louis d’Orléans. Il a épousé Anne de Bretagne qui était l’arrière-petite fille de Louis d’Orléans. Ils ont eu six enfants dont seulement deux filles survivantes: Claude, qui a épousé François 1er et sa petite soeur Renée, mariée au Duc de Ferrare en 1528.

On notera également que la famille de Foix était très proche de Louis XII, sa soeur Marie ayant épousé Jean de Foix, le vicomte de Narbonne. Louis XII qui n’avait pas de fils avait une très grande affection pour son neveu, Gaston de Foix-Nemours, un brillant général mort trop rapidement. Ferdinand d’Aragon  avait épousé Germaine de Foix, la soeur de Gaston, en secondes noces après la mort de sa femme, Isabelle la Catholique : Louis XII avait déposé dans la corbeille de mariée de sa nièce, ses droits sur Naples, alors occupée par les Espagnols, à condition qu’un fils naisse de cette union.  Une autre tige de la famille de Foix était très proche d’Anne de Bretagne, sa propre mère. C’est ce qui explique la faveur dont put jouir toute la fratrie de Foix, cousins germains d’Anne de Bretagne et notamment: Odet de Foix, nommé  Maréchal de France en 1511 et Françoise de Foix, mariée au comte de Chateaubriand, un des principaux barons bretons de la reine Anne. Françoise de Chateaubriand devait devenir la maîtresse de François 1er, de 1516 à 1526.

Enfin, on notera la présence dans cette généalogie d’un fils bâtard de Louis d’Orléans, le comte de Dunois, qui s’est illustré comme l’un des grands capitaines de Charles VII et qui a été brillamment associé à l’épopée de Jeanne d’Arc.

DunoisVictoiredeCastillon

Dunois Victoire de Castillon

 

 Victoire de Dunois sur les Anglais commandés par John Talbot (1384-1390) à la bataille de Castillon.  Tableau de 1838 par Charles Philippe Larivière  (1798-1876). Crédit photo: (C) RMN-Grand Palais (Château de Versailles) / Daniel Arnaudet / Jean Schormans. Huile sur toile H 4,25 L 2,62. Cote cliché 81-000358. Inventaire MV2694. Musée National des Chateaux de Versailles et du Trianon.

Les notes de bas de page suivantes permettent de préciser la source des tableaux figurant dans cette présentation.

___________________________________________________________

1) Charles V et Jeanne de Bourbon: sculptures datant de 1365-1380, décorant précédemment le Louvre (probablement façade de l’entrée orientale détruite vers 1658-1660).  Crédit photographique (C) Musée du Louvre, Dist. RMN-Grand Palais / Thierry Ollivier. Paris Musée du Louvre. Cote cliché: 12-534058. Inventaire n°RF 1377 et RF 1378.

2) Charles VI Gravure issue de l’Histoire des Français de Théophile Lavallée Paris Charpentier 1864 et Isabeau de Bavière Pas d’auteur identifié

3) Louis 1er d’Orléans,  duc d’Orléans, comte d’Angoulême, sire de Coucy (1372-1407) Crédit photographique (C) RMN-Grand Palais (Château de Blérancourt) / Gérard Blot N° d’inventaire HPa29 H 0,187 L 0,156 Blérancourt, musée franco-américain du château de Blérancourt Valentine de Milan Dessin du 19ème siècle. Pas de source identifiée.

4) Charles d’Orléans Date 1845 par François Ange (1800-1872)  Huile sur bois H 0,46 L 0,39 Crédit photo © Maertens. Inv n° 990.9 © Bourg-en-Bresse, musée de Brou, © Direction des musées de France, 2009. Base de données Joconde.

Marie de Clèves Tapisserie de 1460-1465  © Musée des arts décoratifs Paris Crédit Photo (C) RMN-Grand Palais / Agence Bulloz. Tapisserie d’origine  flamande. H 2,45 L 1,920. Cote cliché 00-014378 Inventaire n°Inv21121.

5) Jean d’Orléans, comte d’Angoulême Statue d’Audran. 1876. Square Girard II Archives d’Angoulême.

6) Marguerite d’Orléans Image issue du Livre d’Heures de Marguerite d’Orléans écrit en 1421 par Yvonet de la Motte. Enlumineur anonyme connu comme le Maître de Marguerite d’Orléans. Paris, BnF, Département des manuscrits, Latin 1156 B. Lien Base Mandragore http://mandragore.bnf.fr/

7) Jean d’Orléans (1402-1468), comte de Longueville, dit le Bâtard d’Orléans, compagnon d’armes de Jeanne d’Arc, biscuit de porcelaine de Fragonard Alexandre-Evariste (1780-1850) (d’après), manufacture de Sèvres (fondée en 1756), H 0,52 Cote Cliché 89-005551, Inventaire OA11254, Paris Musée du Louvre

8) Louis XII Jean Perréal, 1514 © Windsor, collections de S.M. la Reine d’Angleterre. Royal Collection Trust / © Her Majesty Queen Elizabeth II 2014

9) Charles d’Orléans, Tableau de 1838 par Charles Philippe Larivière  (1798-1876). Crédit photo: (C) RMN-Grand Palais (Château de Versailles) / Daniel Arnaudet / Jean Schormans. Huile sur toile H 4,25 L 2,62. Cote cliché 81-000358. Inventaire MV2694. Musée National des Chateaux de Versailles et du Trianon.

10) François II duc de Bretagne  Tombeau de François II Photo  Type: A-negative Negative number: A79/4894 Copyright: © Courtauld Institute of Art.

Marguerite de Foix Tombeau de François II Cathédrale de Nantes Le plan d’ensemble du tombeau est confié à Jean Perréal et la statuaire au sculpteur breton Michel Colombe. Tombeau initialement placé à la chapelle des Carmes à Nantes, puis déplacé à la Cathédrale.

11) Louise de Savoie Anonyme. Pas de référence trouvée. Galerie des portraits du Château de Beauregard ?

 Charles d’Angoulême Portrait posthume. Pas de référence trouvée.

12) Anne de Bretagne Enluminure de Jean Bourdichon (1457-1521) Gallica BNF Manuscrits Latins 9474 BNF.

AnnedeBretagneBNF

Anne de Bretagne

 

 13) Gaston de Foix, duc de Nemours (1489-1512) par Jacques-Augustin Dieudonné  (1795-1873).  (C) RMN-Grand Palais (Château de Versailles) / Franck Raux  H 0,87  Cote Cliché 00-028193 Inventaire n°MV2698 Musée National des Châteaux de Versailles et du Trianon.

14) Germaine de Foix (1488-1538) seconde épouse de Ferdinand d’Aragon le CatholiqueTableau peint vers 1510 – Anonyme – Museo de Bellas Aetes – Colegio Pio V     de Valence Espagne. Inventaire n° 21007 AD.  

Ferdinand d’Aragon  (1452-1516) Ecole flamande – Anonyme – Copie détenue par le Kunsthistorisches Museum, Gemäldegalerie de Vienne,  d’un tableau de la Windsor Collection de Londres, auparavant attribué à Michel Sittow. Huile sur bois H 0,29 L 0,22 cm. Inventaire n°830.   

15) Marguerite d’Angoulême Tableau de Jean Clouet Walker Art Gallery à Liverpool.

Henri II d’Albret, Roi de Navarre  Email peint (0,181×0,140) de Léonard Limosin (circa 1505-1575) – INVOA1585 –  cliché 07-512484 – Musée Condé à Chantilly.

16) François 1er Roi de France JeanClouet 1475-1540 INV3256 Musée du Louvre.

Claude de France, fille de Louis XII et Anne de Bretagne, épouse de François 1er Huile sur Bois Corneille de Lyon (1500-1575) Moscou Musée Pouchkine.

 

 

More from my site

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *