La plaidoirie d’Hortensia

Boccace De mulieribus claris Traduction Laurent de Premierfait Illustrations Robinet Testard FrançaisFrançais 599, fol. 71v, Hortensia devant les Triumvirs BNF

Boccace De mulieribus claris Traduction Laurent de Premierfait Illustrations Robinet Testard FrançaisFrançais 599, fol. 71v, Hortensia devant les Triumvirs BNF

 

 

 

Il s’agit du quatre-vingt-deuxième portrait de la galerie des cent-six Cleres et nobles femmes de Boccace, qui  présente le cas d’Hortensia, fille de l’avocat Hortensius, qui a hérité de l’éloquence de son père pour défendre les matrones romaines devant les Triumvirs.

Le site de Philippe Remacle précise le cadre historique du discours d’Hortensia. “Les proscriptions d’Octave, d’Antoine et de Lépide n’ayant pas rapporté assez d’argent, les triumvirs taxèrent quatorze cents matrones romaines en les menaçant de délation si elles cachaient leurs biens (APPIEN, Bellum civile, IV, 32-34). Ces matrones demandèrent à Hortensia, la fille du célèbre avocat Hortensius, rival de Cicéron, de leur servir d’interprète auprès des triumvirs pour exprimer leur indignation de se voir traiter de la sorte, et demander le retrait d’une telle sanction, car elles refusaient de contribuer aux guerres civiles”.

Valère Maxime cite ainsi l’intervention remarquée d’une femme, pour défendre les matrones romaines:

Hortensia, fille de Q. Hortensius, voyant les dames romaines frappées d’un lourd impôt par les triumvirs sans qu’aucun homme osât prendre leur défense, plaida la cause des femmes devant les triumvirs avec autant de bonheur que de fermeté. Elle retrouva l’éloquence de son père et obtint la remise de la plus grande partie de la taxe imposée à son sexe. Hortensius sembla revivre dans sa descendance féminine et respirer dans le discours de sa fille et, si les hommes nés du même sang eussent voulu après elle suivre la même voie, l’on n’aurait pas vu prendre fin avec le seul et unique plaidoyer de cette femme la belle tradition d’éloquence qui se transmettait comme un héritage dans la famille Hortensia. (An de R 710).

 

 

 

 

 

________________

[i] VALÈRE-MAXIME, Actions et paroles mémorables Livre VIII, 3.3

More from my site

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *