Les Papes de 1471 à 1534

Ce diaporama nécessite JavaScript.

La période qui va de 1471 à 1534 vit se succéder six papes dont on a certainement pointé avec sévérité les faiblesses sans vouloir  apprécier à leur juste valeur leurs qualités. Car ces papes portaient facilement la cuirasse sous la soutane. Ils ne se refusaient aucun plaisir de la chair. Ils vivaient dans le luxe. Ils pratiquaient la simonie. Ils avaient des enfants qui devenaient à leur tour des princes de l’Eglise. Ils n’hésitaient pas à recourir à l’arbitraire pour imposer leur joug et élargir leurs territoires.

Ces maux, ils n’en étaient pas entièrement responsables. Une lente dégradation des moeurs avait affecté depuis plus d’un siècle l’Eglise qui avait besoin d’une forte remise en question. Des épisodes comme la république de Savonarole à Florence en sont le résultat. Savonarole a voulu corriger les excès de la dégradation morale de l’Eglise en y un apportant un tel excès, qu’il est devenu l’ennemi de la religion elle-même.

Car ces papes, confrontés à une contestation de plus en plus ouverte ont essayé sincèrement de réformer l’Eglise. Du reste, il est sans doute paradoxal de voir que c’est dans la critique de leur excès que l’Eglise est parvenue à identifier les solutions pour renouveler entièrement son credo, à la fin du seizième siècle.

Les Papes de la Renaissance sont à l’image de leur époque, des princes lettrés et souvent humanistes, indulgents et tolérants. L’éloge de la folie d’Erasme, qui sera cinquante ans plus tard mis à l’index, a été bien accueilli par les Papes qui l’ont jugé plein d’humour. Ces princes étaient contradictoires, mais ils aimaient la vie et l’art.  Ils ont traversé une époque haute en couleurs, où les dernières lueurs d’un moyen âge finissant se sont noyées dans l’aube d’un monde nouveau marqué par l’émergence des grands Etats: la France, l’Espagne, l’Angleterre qui, petit à petit ont ramené les Papes à l’exercice de leur mission première.  

Ces Papes ont su redécouvrir l’art antique. Tous les princes de l’Eglise que sont les Cardinaux, firent assaut de rivalité pour acquérir les oeuvres que leurs recherches faisaient ressortir progressivement de la gangue de terre qui les enfermait depuis quinze siècles. Ils savaient également apprécier l’art moderne qui produisit pendant cette période quelques uns des plus grands trésors de tous les temps. Ils nous ont laissé le souvenir d’une époque qui savait reconnaître les talents et aimer.

Ces papes s’appellent Borgia, Della Rovere ou Médicis. Ils sont pétris de contradictions, moins des guérisseurs de l’âme que des hommes politiques. Mais ils reflètent  avec grandeur le foisonnement des idées et le brassage des peuples de la Renaissance. Ils incarnent pour moi, l’esprit de la Renaissance. 

Du reste, l’ouverture récente des archives du Vatican permettra de revenir sur beaucoup d’idées reçues. Les premières études réalisées permettent de constater que Lucrèce Borgia par exemple était une femme lettrée, très loin de sa légende.

Les Papes successifs de 1471a1534

Les Papes successifs de 1471 à 1534

Une présentation de l’époque ne serait pas complète sans une illustration par une carte représentant l’état des possessions de l’Eglise en 1500. Les Etats du Vatican occupaient toute l’Italie centrale jusqu’à Bologne. Le Vatican faisait réellement partie, avec Venise, Florence et Naples, des plus puissants Etats de la Péninsule. Les autres cités Etats, s’alignaient en général sur la position de l’un ou l’autre des quatre Etats ci-dessus.

Etatsdel-Egliseen1500

Etats de l’Eglise en 1500

 Carte créée avec Euratlas Periodis Expert © Euratlas-Nüssli 2010, tous droits réservés

Les notes de bas de page ci-dessous donnent les sources de chacune des vignettes figurant dans ce tableau de la séquence des Papes de 1471 à 1534.

__________________________________

1) Francesco Della Rovere, Sixte IV, par Berruguete Pedro (vers 1450-avant 1504), Juste de Gand (actif vers 1460-vers 1480) Crédit Photo (C) RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Gérard Blot huile sur bois H 1,160 L 0,560 Inventaire n°MI644 Paris Musée du Louvre.

2) Giovanni Battista Cybo, Innocent VIII,  (1432-1492) pape en 1484 Album Louis-Philippe  Crédit photo (C) Château de Versailles, Dist. RMN-Grand Palais / image château de Versailles gravure sur bois H 0,188 L 0,166 Inventaire n° LP8.30.1 Fonds Estampes Versailles, châteaux de Versailles et de Trianon.

3) Rodrigo de Borgia, Alexandre VI,  Christophano dell’Altissimo  1525-1605 H 0,590 L 0,440 Galerie des Offices Florence.

VanozzaCaffaneiMaîtresseAlexandreVIBorgia

Vanozza Catanei

Portrait d’une dame par Innocenzo Francucci da Imola. D’après Wikipedia, (article éponyme) peut être Vannozza Cattanei la maîtresse d’Alexandre VI mère de ses quatre enfants. Huile sur toile H 0,78 L 0,58 Galerie Borghese Rome.

Juan Borgia, D’après Wikipedia (article Giovanni Borgia) il s’agirait d’un portrait présumé de Giovanni Borgia. Sans indication de source. Collection privée ?

Cesare Borgia, Ce portrait de Gentilhomme d’Altobello Melone (1490-1543) peint vers 1500, pourrait être, selon  l’article Cesare Borgia de Wikipedia celui de Cesare Borgia. Huile sur bois H 0,581 L 0, 482 Academie Carrare des Beaux Arts de Bergame.

L-arrestationdeCaterinaSforza

L’arrestation de Caterina Sforza

L’Arrestation de Catherine Sforza Catherine Sforza (1463-1509), fille naturelle de Galéas Marie Sforza, emprisonnée par César Borgia en 1500 Gobbi Dario (19-20e siècle) vers 1914 Crédit photo (C) Archives Alinari, Florence, Dist. RMN-Grand Palais / Imola Rocca Huile sur toile Inventaire n°SEA-S-B21997-0A17;SEA-S-B21997-0A18 Italie, Imola, Rocca Sforzesca.

Lucrèce Borgia , Portrait présumé de Lucrece Borgia par Bartolomeo Veneto 1470-1531 Huile sur bois H 0,440 L 0,340 Städelsches Kunstinstitut und Städtische Galerie à Frankfort.

Lucrece BorgiaBartolomeoVenetoStädelsches Kunstinstitut und Städtische GalerieFrankfort

Lucrece Borgia

et le duc Alphonse 1er d’Este son époux,  (1476-1534) Dossi Battista di Luteri (1474-1548) Credit Photo (C) Archives Alinari, Florence, Dist. RMN-Grand Palais / Mauro Magliani huile sur toile Inventaire n° CSE-S-002488-7485 Italie, Modène, Galleria Estense.

4) Francesco Todeschini Piccolomini, Pie III,  (1439-1503) pape  en 1503 album Louis-Philippe Crédit photo (C) Château de Versailles, Dist. RMN-Grand Palais / image château de Versailles estampe H 0,179 L 0,156 Fonds Estampes Inventaire n°LP8.89.1 Versailles, Musée National châteaux de Versailles et de Trianon.

5) Giuliano della Rovere, Jules II,  Copie ancienne d’après Raphaël, datée de 1512 Raphaël (dit), Sanzio Raffaello (1483-1520) (d’après) peintre Crédit Photo (C) Archives Alinari, Florence, Dist. RMN-Grand Palais / Nicola Lorusso Huile sur bois H 1,800 L 1,070 Inventaire n°CSE-S-000262-9660 Italie, Florence, Galerie des Offices.

MichelAngedevantJules2

Michel Ange devant Jules II

Michel-Ange devant le pape Jules II Vers 1612 par Fontebuoni Anastasio (vers 1580-1626) Crédit photo (C) Archives Alinari, Florence, Dist. RMN-Grand Palais / Serge Domingie Inventaire n°CSE-S-002070-9547 Italie, Florence, Casa Buonarrotti

 6) Jean de Medicis, Léon X, avec ses cousins Giulio de Medicis et Luigi de Rossi. Huile sur bois H 0,154 L 0,119 de Raphael ou Raffaello Sanzio, Raffaello Santi, Raffaello da Urbino.H 1,540 L 1,319 Inventaire n°CSE-S-000261-9661 Crédit photo (C) Archives Alinari, Florence, Dist. RMN-Grand Palais / Nicola Lorusso.   Galerie des Offices Florence.

7) Adriaan Florensz, Adrien VIJan Van Scorel, (1495-1562),Huile sur toile datant de 1523 Utrecht, Centraal Museum.

8) Jules de Médicis, Clément VII,  pape Après 1527 par Sebastiano del Piombo (dit), Sebastiano Luciani (1485-1547) Crédit photo (C) Archives Alinari, Florence, Dist. RMN-Grand Palais / Luciano Pedicini Peinture à l’huile H 0,550 L 0,340 Inventaire n° CAL-F-008791-0000 Italie, Naples, Museo Nazionale di Capodimonte .

More from my site

Rétroliens

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *